Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reckless Adventure

Reckless Adventure

Blog culture... Découvrez de nouveaux talents, des interviews exclusives, des critiques... Suivez aussi la page facebook: www.facebook.com/recklessadventure


Dracula untold de Gary Shore: Critique

Publié par Pixie sur 9 Novembre 2014, 21:40pm

Catégories : #Actus Ciné

Dracula untold de Gary Shore: Critique

Synopsis:



L’histoire débute en 1462. La Transylvanie vit une période de calme relatif sous le règne du prince Vlad III de Valachie et de son épouse bien-aimée Mirena. Ensemble, ils ont négocié la paix et la protection de leur peuple avec le puissant Empire ottoman dont la domination ne cesse de s’étendre en Europe de l’Est. Mais quand le sultan Mehmet II demande que 1000 jeunes hommes de Valachie, dont le propre fils de Vlad, Ingeras, soient arrachés à leur famille pour venir grossir les rangs de l’armée turque, le prince doit faire un choix : abandonner son fils au sultan, comme son père l’a fait avant lui, ou faire appel à une créature obscure pour combattre les Turcs et par là même assujettir son âme à la servitude éternelle. Vlad se rend au pic de la Dent Brisée où il rencontre un abject démon et conclut un accord faustien avec lui : il acquerra la force de 100 hommes, la rapidité d’une étoile filante et les pouvoirs nécessaires pour anéantir ses ennemis, en l’échange de quoi, il sera accablé d’une insatiable soif de sang humain. S’il parvient à y résister pendant trois jours, Vlad redeviendra lui-même, et sera à même de continuer à protéger et gouverner son peuple, mais s’il cède à la tentation, il entrera le monde des ténèbres pour le restant de ses jours, condamné à se nourrir de sang humain et à perdre et détruire tout ceux qui lui sont chers. -source: wikipedia-





Critique:



Le réalisateur nous présente ici un Dracula romantique, désespéré et avec le sens de l'honneur c'est à dire tout le contraire du monstre de Bram Stoker qui se veut sanglant, sans pitié, séducteur et rusé ; a vrai dire ce Dracula de Gary Shore est même pratiquement le personnage le plus humain et sentimentale de tout le film (il se sacrifie pour sa patrie et sa famille tout de même!).



Une histoire donc sans intérêt dont le personnage principal n'est qu'une vulgaire parodie d'Edward Cullen (Twilight). Sans intérêt car non content d'avoir massacré la légende du célèbre vampire, le film manque sérieusement de dialogues, monologues et autres types de conversation qui auraient largement pu être rajoutées dans le scripte (qui ne devait pas contenir plus de texte qu'un livre pour bébé) ceci explique donc la multiplicité de personnage plus inutiles les uns que les autres qui meurent dès qu'ils ont sortie leur unique réplique si par un miracle scénaristique, il se trouve qu'on leur a permit d'ouvrir la bouche.



Quand aux effets spéciaux,ils sont surement le seul point fort du film bien qu'on obtienne dans certaines scènes de combats un effet "potion magique d'astérix" qui est sans doute la seule touche d'humour ( non-voulu) de ce film ; ainsi que des décors qui bien que magnifiques ne sont parfois pas crédible (on y reconnait l'utilisation du fond vert).



Dans l'ambiance générale assez sombre du genre "fin du monde imminente" n'est pas sans rappelé le film I,Frankenstein de Stuart Beattie (autre navet massacreur de légende sortie cette année).



Pour ce qui est de l'histoire général on aura bien sure tous compris la volonté du réalisateur de faire d'un monstre sanguinaire un héros sauveur de nation (soit de faire en sorte que celui qui est sensé être le méchant soit le gentil).



On notera aussi quelques raté dans le scénario exemple: on comprend pas vraiment pourquoi Vlad l'empaleur décide soudain de devenir Dracula alors que ça fait déjà un moment qu'il est devenu vampire ; on a donc un tas d'incohérence plus pu moins aberrantes tout au long du film mais en dire plus serait spoiler. Au vus des belles chorégraphie du combat final c'est a se demandé pourquoi il n'est pas plus long surtout vu la durée totale du film.



En conclusion, on retiendra seulement un film stérile, un mélange bizarre entre Astérix, Twilight et I,Frankenstein ; destiné aux jeunes qui ne sont en recherche que d'un esthétisme développé -réel point fort de ce film- et non d'un scénario recherché et approfondie, calqué sur le Dracula original.



Un film loin du chef d'oeuvre malgré des efforts évidents de présentation.



























































Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents